Assemblée Générale 2019

Le lieu et la date de l’assemblée 2019 ne sont pas encore définis.

Actualités par catégories

Visiteurs connectés

Actuellement en ligne: 1
Total: 23962

Suite du feuilleton : Courcelles-le-Roy – Courcelles-le-Roi – Courcelles-tout-court …

DSC09775 (Copier)Denis THION, maire de Courcelles dans le Loiret, nous communique le texte ci-dessous :

Depuis que les médias locaux ou régionaux se sont saisis eux-mêmes de l’info, suite au dernier compte-rendu du Conseil municipal, plusieurs articles de presse, interviews ou reportages ont rendu compte de l’avancement du dossier.
En parallèle circulent des rumeurs, des fausses informations, et des âneries de la part de personnes qui ont mal compris la réalité ou qui ont sciemment la volonté de semer le trouble ou la discorde là où il n’y a aucune raison de le faire.

Où en est administrativement le dossier ?

La demande d’ajout d’un déterminant à Courcelles (le Roi ou le Roy) a été considérée valable par la Commission de révision du nom des communes du Ministère de l’intérieur. Pour deux raisons : le réel risque de confusion avec les autres Communes qui comme nous portent uniquement le nom de « Courcelles » et l’historicité avérée du nom Courcelles-le-Roy. Cet avis n’a pas été contredit par la section de l’Intérieur du Conseil d’ Etat.
La graphie demandée de «  le Roy » a été jugée archaïsante. Il a été demandé au Conseil municipal de re délibérer pour «  le Roi ». La même demande a été faite au Conseil départemental.
Le Conseil municipal a accepté «  le Roi », mais a argumenté dans l’espoir d’être entendu.
Argumenté sur 3 points : Au cours des 600 ans où Courcelles fût «  le Roy », c’est le « Y » qui fut utilisé le plus longtemps.
D’autres communes en France portent des noms où la tournure ancienne apparait : Bougy- lez-Neuville, près de chez nous, Montereau-fault- Yonne en Seine et Marne, Riom-es-Montagne en Auvergne etc… Des formulations «  archaïsantes » sont donc bien acceptées encore aujourd’hui !
Enfin dernier argument : la libre administration des Communes et la volonté affichée du Gouvernement de laisser plus de liberté aux Collectivités locales. Notre liberté serait d’employer, dans ce cas, un « Y » à la place d’un «  I ». Le Conseil départemental à l’unanimité a délibéré dans le même sens que le Conseil municipal.
Le Préfet, le Ministère et le Conseil d’ Etat vont se prononcer à nouveau. Cela va demander plusieurs mois. Il est néanmoins probable que …la loi du plus fort s’appliquera. Pour le moment nous habitons Courcelles et uniquement Courcelles.

Quelles conséquences pour les Courcellois ?

Aucune. Des rumeurs circulent sur les sommes formidables que cela va couter à la collectivité et aux habitants. Ce sont de pures âneries. Les panneaux d’entrée de bourg et les panneaux directionnels seront mis à jour par le Conseil départemental. Le papier à lettre de la commune est imprimé et tiré à la Mairie sur le photocopieur.
Pour les particuliers au fur et à mesure que vous aurez à donner votre adresse vous rajouterez «  le Roy «  ou «  le Roi » sur les imprimés que vous aurez à remplir. Il n ‘y a pas à changer vos documents d’identité ou n’importe quoi d’autre. Encore moins à payer quoi que ce soit. La Poste continuera à vous distribuer le Courrier même si l’adresse figurant sur la lettre est 45300 COURCELLES, comme elle le fait pour les habitants de Nancray- sur- Rimarde lorsqu’il n’y a que Nancray ou ceux de Chambon- la- Foret lorsqu’il n’est indiqué que Chambon !

Un déterminant à Courcelles, (le Roy ou le Roi), c’est sauvegarder le patrimoine immatériel de la Commune. Cela fait partie comme les bâtiments communaux, les espaces publics de notre avoir commun. Cela peut nous permettre de nous distinguer, c’est l’objet même de la démarche, voire dans l’avenir d’apporter des avantages touristiques, urbanistiques, que l’on ne soupçonne pas aujourd’hui.

Qui peut dire sérieusement ce que sera la vie d’une commune de 300 habitants dans 20 ou 30 ans, quelles seront ses atouts, ses ressources, ses contraintes ? Avoir retrouvé notre nom historique ne servira peut-être à rien, mais ce sera quand même dans notre besace ! C’est l’unique motivation de ce « combat » administratif qui dure depuis 3 ans ½ bientôt.

Denis THION
Maire de COURCELLES-tout-Court.

1 commentaire pour Suite du feuilleton : Courcelles-le-Roy – Courcelles-le-Roi – Courcelles-tout-court …

  • Michel Michel GALI

    Bel article, explicite.
    Courcelles le Roy ou Courcelles le Roi nous vont bien.
    Monique et Michel GALI

Laisser un commentaire

  

  

  

Complétez l'opération avec un chiffre. *